Suite à l’article présentant le triangle d’exposition en photographie, voici un peu plus de détails sur le premier point du triangle, la sensibilité ISO !

La sensibilité ISO désigne la sensibilité du capteur (ou de la pellicule, si on est à l’argentique) à la lumière. Plus on l’augmente, plus il y a de lumière captée par l’appareil, mais attention… Trop l’augmenter peut considérablement dégrader la qualité de votre photo et créer ce qu’on appelle « du bruit » sur votre image. Sinon, ce serait trop simple, n’est-ce pas ? 😉 En général on va tenter de garder cette sensibilité ISO au plus bas possible, et l’augmenter uniquement en dernier recours !

Comment régler la sensibilité ISO sur son boitier ?

Sur votre appareil, il y a un réglage ou un bouton nommé tout simplement « ISO ». Généralement, on a le choix de mettre la sensibilité ISO en Auto, ou la régler manuellement.  Elle prend des valeurs du type 100, 200, 400, 800, 1600… Elle peut monter jusqu’à 6400 et même plus sur certains boîtiers.

Idéalement, une sensibilité ISO basse (le plus proche de 100 ISO possible) sera un choix idéal. Pour arriver à cela sans avoir une photo trop sombre (sous-exposée), vous pouvez jouer avec les autres paramètres (l’ouverture et la vitesse). Cela vous permettra de récupérer de la lumière sur votre photo, si besoin, plutôt que de pousser les ISOs trop haut. Mais c’est parfois impossible ! Et mieux vaut une image bruitée, que pas d’image du tout. Alors, même si ce n’est pas « parfait », faites de votre mieux ! La seule solution pour connaître ce qui est « acceptable » ou non niveau montée en ISO, est de tester les limites de votre boîtier en basse lumière. Certains boîtiers haut de gamme peuvent monter jusqu’à 1600 ISO sans trop de soucis, d’autres appareils photo font des images bruitées beaucoup plus rapidement, même à faible ISO. Cela dépend donc de votre matériel, malheureusement, mais aussi de votre tolérance au bruit ! Et de vos capacités de retouche (on peut parfois ainsi réduire grandement le bruit d’une photo).

Le bruit, c’est quoi donc ?

Le bruit, ou le « grain » sur une photo (ou sur une vidéo), c’est les petits points pas très esthétiques qui apparaissent sur vos images dès que vous êtes dans des conditions lumineuses plutôt sombres… Comme souvent pour des photos en intérieur, sans éclairages de studio par exemple. Votre photo paraît donc « parasitée », et parfois même « moche ». (disons sans honte ce qui revient souvent dans la bouche de mes élèves en cours photo, quand ils me parlent de ce soucis ! :-p). Le bruit involontaire dégrade en effet la qualité d’une photo. Mais il peut parfois être diminué au post-traitement, avec l’outil « luminance » notamment. Je ferai sûrement une vidéo dédiée à ce sujet assez vaste prochainement.

Cependant, parfois, le bruit n’est pas siiiii gênant que ça, finalement. Par exemple, si le bruit ne se détecte qu’en zoomant à fond sur votre photo, et que cette photo est destinée à Instagram uniquement (donc affichée en tout petit)… Est-ce donc siiii gênant que cela ? Je fais partie de l’équipe qui dirait, « non ». Et j’irai même plus loin, je pense que si l’image est touchante, même si elle n’est pas parfaite techniquement parlant, c’est toujours mieux que pas d’image du tout ! Tout dépend toujours de votre message, et de votre but lorsque vous photographiez. Certains photographes ajoutent même volontairement un peu de grain au post-traitement de leurs images, pour leur donner un certain charme ! Mais bien sûr, c’est toujours mieux lorsque c’est un choix contrôlé, que lorsqu’on subit cet effet sans le vouloir.

 

 

En conclusion vous l’aurez compris, comme d’habitude, il faut tester, tester, tester ! Et faire beaucoup de photos, pour bien connaître son boîtier et ses limites !

Les prochains articles traiteront de l’ouverture et de la vitesse. Ces deux autres paramètres du triangle d’exposition vous permettront de récupérer de la lumière dans votre image, sans trop devoir monter en ISO !

Bonnes photos à toutes et à tous, et à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *